Actualités

Photo

La Turquie des réfugiés

24 novembre 2016

Danièle Bélanger, professeure au Département de géographie, revient de Turquie, où elle a découvert la dure réalité des réfugiés syriens, coincés dans ce pays depuis plusieurs années.

Évoquer le sort des réfugiés syriens, c’est souvent penser à l’Europe et à ces foules bravant la Méditerranée sur des embarcations de fortune. Pourtant, seulement 10% des personnes fuyant la guerre civile syrienne se trouvent dans un pays de l’Union européenne. En fait, la Turquie constitue le premier pays d’accueil de ces personnes avec près de 2,8 millions de réfugiés recensés officiellement en octobre dernier. Danièle Bélanger, une géographe spécialisée dans les déplacements de populations, vient de visiter trois villes turques aux prises avec l’afflux de nombreux réfugiés. Pour ce voyage, elle a bénéficié de l’aide du Bureau de la recherche et de la création (BRC) ainsi que de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique. Le but de ce séjour était de préparer une recherche pour mieux comprendre les services dont disposent les réfugiés.

Lire la suite de cet article de Pascale Guéricolas, Le Fil, Le journal de la communauté universitaire 24 novembre 2016

Photo: UN Photo / Mark Garten

Photo

Je suis DD en changements climatiques!

24 novembre 2016

Le Fil présente une série d'articles sur les 10 grandes actions en développement durable que vise l'Université Laval pour les trois prochaines années et qui guideront nos gestes collectifs et individuels. Cette semaine: la lutte aux changements climatiques.

Peut-être plus qu’ailleurs, la lutte contre les changements climatiques comporte un lot d’enjeux en Haïti. Pricette Dovonou-Vinagbe, doctorante en sciences géographiques, peut en témoigner.
Depuis 2013, cette Béninoise d’origine y a effectué trois voyages afin d’examiner la capacité du pays à combattre les changements climatiques. La chercheuse s’intéresse plus spécifiquement au bassin-versant de l’Artibonite, un lieu important de la production rizicole. Bien que les signes du changement climatique y soient évidents – problèmes de sécheresse et autres –, elle réalise que les habitants tardent à mettre en place des stratégies d’adaptation et d’atténuation. 

Lire la suite de cet article de Matthieu Dessureault, Le Fil, Le journal de la communauté universitaire 24 novembre 2016

Photo: Pricette Dovonou-Vinagbe
Depuis quelques années, la commune des Gonaïves, située dans le département de l'Artibonite en Haïti, fait face à de graves problèmes de sécheresse, se désole la chercheuse Pricette Dovonou-Vinagbe.

Photo

Pourquoi ont-ils choisi l’Université Laval?

24 novembre 2016

On parle de nous dans le journal de la communauté universitaire! On y présente une vidéo de nos étudiants qui témoignent de leurs études aux cycles supérieurs. Laboratoires à la fine pointe de la technologie, activités de recherche stimulantes et dynamisme de la ville de Québec comptent parmi les avantages énumérés par quelques étudiants aux cycles supérieurs de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique lorsqu’on leur a demandé leur point de vue sur leurs études et leur vie à Québec.

Originaires du Bénin, du Vietnam, de la France, de la Polynésie française et du Québec, ces étudiants de domaines différents, allant des sciences du bois aux sciences géographiques, vous présentent, dans une courte vidéo, leurs sources de motivation et leurs coups de coeur.

Visionnez la vidéo des étudiants aux cycles supérieurs de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique 

Photo

Trois étudiantes de la Faculté obtiennent la Bourse de leadership et développement durable

18 novembre 2016

Trois étudiantes de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique se sont méritées une bourse de leadership et développement durable de l'Université Laval 2016-2017. Grâce à ce programme de bourses, l'Université Laval désire soutenir pendant leurs études universitaires les étudiants talentueux démontrant des réalisations exceptionnelles dans l'un des six secteurs d’activité suivants: artistique, entrepreneurial, environnemental, scientifique, social/humanitaire ou sportif.  Ce programme de bourses s'adresse aux étudiants qui dépose une nouvelle demande d'admission dans un programme régulier (baccalauréat, maîtrise ou doctorat) de l'Université Laval.

José Elvire Djiongo Boukend, étudiante au doctorat en sciences forestières

Deux fois lauréate de la bourse de l’Excellence Féminine du ministère de l’Enseignement supérieur du Cameroun, son pays natal, Jose Elvire Djiongo Boukeng s’investit dans sa communauté et sensibilise les gens à la protection de l’environnement. Elle a créé l’Association des élèves agronomes de la Menoua en plus d’être la première femme à enseigner à l’École de Faune de Garoua. En 2014, Jose Elvire a prouvé ses qualités de leader et d’ingéniosité en mettant sur pied l’Association Camerounaise des Femmes Ingénieurs en Agriculture. Cette association a pour but d’aider les femmes des milieux ruraux en créant des activités génératrices de revenus. Après son doctorat en sciences forestières, elle souhaite relever un nouveau un défi : renforcer le rôle des femmes en environnement. Inspirante et reconnue par ses pairs pour son leadership, Jose Elvire est une scientifique engagée, tout en étant mère de trois jeunes enfants.

Alice Semnoun, étudiante au baccalauréat intégré en environnements naturels et aménagés

Alice Semnoun est une organisatrice hors pair faisant preuve d’une attitude toujours positive. Son plus grand succès à ce jour, est l’organisation, en 2015, de la Conference of Youth à Montréal, dans laquelle elle a joué deux rôles majeurs : la gestion de l’équipe de mobilisation répartie dans toute la province et l’organisation de la simulation étudiante de la Conférence de Paris sur le climat. Ces expériences lui ont valu une place de vice-présidente au Réseau Étudiant pour la Justice Environnementale au Québec. Mettant à profit ses cinq années d’études juridiques, dont une maîtrise en droit de l’environnement, elle est convaincue qu’elle peut réaliser de grands projets en développement durable. Réfléchie, passionnée et volontaire, Alice conjugue ses deux passions : le droit et l’environnement.

Noémie Jeffrey, étudiante au baccalauréat en génie géomatique

Dévouée et persévérante, Noémie Jeffrey est une passionnée d’athlétisme. Depuis 2012, elle participe à de nombreuses compétitions provinciales et nationales où elle se démarque. Elle a gagné plus d’une dizaine de médailles et s’est classée à deux reprises comme athlèterelève de son programme d’excellence d’athlétisme. Pour réaliser son rêve de gagner les Championnats canadiens extérieurs, elle s’entraîne intensivement avec le Club d’athlétisme du Rouge et Or de l’Université Laval. En plus d’améliorer ses performances, elle démontre sans cesse son leadership auprès des débutants. Elle adore les guider dans leurs techniques et les encourager. Son esprit d’équipe, son entregent, sa rigueur à l’entraînement ainsi que sa capacité à bien concilier sport et études font d’elle un exemple pour ses coéquipiers.

Répartition du montant des bourses

  • 1er cycle: 2 000$ par an (maximum de 3 ou 4 ans, selon la durée du baccalauréat).
  • 2e cycle: 5 000$ par an (maximum de 2 ans).
  • 3e cycle: 10 000$ par an (maximum de 3 ans).

Apprenez-en plus sur les Bourses de leadership et développement durable de l'Université Laval.

Crédit photo: Marc Robitaille

Photo

Sur l’éventuelle présence commerciale américaine à Cuba

17 novembre 2016

En 2015, plus de 160 000 Américains ont visité l’île de Cuba. Cette affluence soudaine s’explique par les assouplissements apportés par l’administration Obama à l’embargo américain. Cela dit, l’ouverture de commerces à restauration rapide américains n’est pas pour demain à La Havane. Selon Nathalie Gravel, il faut voir plus loin que la relation entre les deux pays pour parler de changement. «Il y a un autre acteur plus important que les États-Unis, c’est la Chine, qui place ses pions dans l’économie cubaine.»

Nathalie Gravel, Département de géographie
La Presse, 12 novembre

Ils ont dit... Le Fil, Le journal de la communauté universitaire 17 novembre 2016

Photo

Marianne Mathis, porte-parole de la Grande campagne UL.

17 novembre 2016

Qu’ont en commun la maison d’affinage des produits Migneron de Charlevoix et cette jeune entreprise trifluvienne d’aménagement du territoire? La Fierté UL.  Peu importe leur lieu de vie ou leur industrie, nos diplômés redonnent à leur alma mater pour que les prochaines générations bénéficient également d’une formation d’excellence.

Marianne Mathis est diplômée de la Maîtrise en sciences géographiques de l’Université Laval. Elle agit comme porte-parole de la Grande campagne de financement de la Fondation de l’Université Laval. Avec un associé géographe, elle a lancé la compagnie Géo’Graph Inc. qui œuvre dans le domaine du développement régional et qui offre des services en aménagement du territoire et en cartographie. Elle souhaite promouvoir l’approche propre à la discipline géographique, soit une approche d’ensemble, qui tient compte tant de l’humain que du milieu physique dans la prise de décision, pour favoriser un aménagement du territoire durable. « La géographie me permet de travailler avec les gens, ce qui constitue mon leitmotiv, et de trouver l’approche adéquate aux problèmes de développement en faisant preuve de créativité, tout en se basant sur une approche d’aménagement. J’envisage l’entreprise privée comme une grande aventure, avec beaucoup de défis, mais surtout, comme une opportunité inouïe de mettre en application des années d’apprentissages au service des collectivités rurales » mentionne-t-elle.

Elle participe à la Grande campagne en encourageant les diplômés de laisser en retour une empreinte durable en faisant un don à la Fondation de l’Université Laval.

Photo

École d’été 2017 : Tourisme et terroir. Authenticité et innovation

15 novembre 2016

Le département de géographie de l’Université Laval et la Chaire de recherche en partenariat sur l’attractivité et l’innovation en tourisme (Québec et Charlevoix) sont heureux d'annoncer la première édition de l'école internationale d'été dans Charlevoix. Ce cours de 3 crédits sera offert dans Charlevoix du dimanche 7 mai au vendredi 12 mai 2017.

Cette école d’été consiste en un cours intensif, destiné tant aux étudiants de 1er cycle qu'aux étudiants de 2e et 3e cycles, équivalant à trois crédits, sur sept (6) jours (du dimanche 7 mai au vendredi 12 mai 2017, inclusivement). Pour les étudiant(e)s de 2e et 3e cycles, la charge de travail sera plus importante et exigeante.

Une rencontre d'information pour ce cours sera offerte le jeudi 1er décembre 2016 à 11h30. Une page d'information sera disponible sous peu sur le site internet de la Chaire.

Le cours « Tourisme et terroir. Authenticité et Innovation » propose aux étudiants d’acquérir des fondements théoriques et pratiques sur l’apport du terroir dans l’attractivité des territoires touristiques et dans l'innovation en tourisme. À partir de l’analyse de plusieurs cas et de résultats de recherche, locaux et internationaux, des concepts tels que l’authenticité des produits du terroir, l’image touristique, l'innovation et les partenariats, les valeurs attribuées au terroir, les certifications, seront présentées.  Les défis associés au développement de produits touristiques prenant appui sur l’agriculture, les paysages et la gastronomie sont au centre des réflexions. En plus des chercheurs, les étudiants pourront côtoyer des producteurs, artisans, chefs, et acteurs de l’industrie touristique lors de visites d'entreprises agrotouristiques ou lors de la réalisation d'ateliers. Pour étudier ces phénomènes multiformes, les étudiants sont invités à s’approprier les écrits scientifiques en géographie, mais également en marketing, en sociologie et en économie.

Les personnes intéressées peuvent contacter directement le directeur des études de premier cycle, M. Yves Brousseau (Yves.Brousseau@ggr.ulaval.ca).

CRÉDITS PHOTO : Pascal Arsenault, Tourisme Charlevoix.

Photo

Des visites guidées par nos chercheurs

08 novembre 2016

Des chercheurs de l'Université Laval présentent deux recommandations visant à encadrer l'octroi de permis de guide touristique à Québec
Par Brigitte Trudel

Comment s’assurer des modes de gestion des permis de guides touristiques? Dans sa quête des meilleures solutions pour l’industrie touristique, la Ville a notamment fait appel à la Chaire de recherche sur l’attractivité et l’innovation en tourisme – Québec-Charlevoix.
Pour établir leurs recommandations, les chercheurs ont tablé sur un processus rigoureux et exhaustif comprenant une étude comparative des pratiques entourant la gestion des permis de guide dans le monde, l’analyse d’une trentaine de mémoires et la tenue de trois tables de discussion avec des partenaires de l’industrie.

Lire la suite de cet article, Le Fil, Le journal de la communauté universitaire 27 octobre 2016

Photo: Yves Hélie
Pour établir ses recommandations, la Chaire a réalisé une étude comparative des pratiques entourant la gestion des permis de guide dans le monde, l'analyse d'une trentaine de mémoires et la tenue de trois tables de discussion avec des partenaires de l'industrie.