Actualités

Photo

Des étudiants en géographie et en géomatique de la Faculté remportent un concours cartographique

27 novembre 2020

Un des moments phares de la Journée SIG – Université Laval était le quatrième concours cartographique. Vingt étudiantes et étudiants issus de quatre facultés y ont participé. Ils sont inscrits à l’un ou l’autre des trois cycles d’enseignement dans des disciplines aussi variées que la géomatique, la géographie, le génie civil, l'aménagement du territoire et le développement régional, l'architecture, les arts visuels, la littérature ou les arts de la scène et de l’écran.

Le comité d’évaluation a décerné le premier prix à Sarah-Ève Bouffard (baccalauréat en géographie) et Maude Larivière (baccalauréat en géographie) pour leur projet Température moyenne au mois d’octobre 2019 au Canada. Les températures sont recensées à l’échelle du pays. La carte permet de voir les différences entre les températures estimées et les températures ressenties selon l’emplacement.

Simon Herbinia (baccalauréat en sciences géomatiques) a obtenu le deuxième prix pour son projet Sentiers de Limbour - hiver 2020. Il s’est inspiré du terrain derrière son quartier résidentiel, à Gatineau. Ce terrain est utilisé par les citoyens comme parc naturel pour y promener leur chien, faire de la raquette ou du vélo à pneus surdimensionnés (fat bike) en hiver.

Photo

Trois nouveaux cours de géographie à l’hiver 2021

10 novembre 2020

Le Département de géographie vous invite à mettre à votre horaire de l’hiver 2021 l’un des nouveaux cours suivants.

Cours de premier cycle

GGR-2307 Analyse des risques liés aux changements climatiques

  • Professeur : Marc-André Bourgault
  • Formule d’enseignement : à distance hybride
  • Horaire : mercredi 9 h à 11 h 50
  • Affiche du cours

Ce cours traite des composantes du risque (aléas, vulnérabilité, exposition) en mettant laccent sur les systèmes naturels (biosphère, l'hydrosphère, la géosphère) et humains (santé humaine, système alimentaire, migrations). Les thèmes abordés sont les suivants : risques hydrométéorologiques, risques sur les écosystèmes, risques sur les populations, les géorisques, les modèles numériques d'impact, la valorisation des données, ainsi que les différentes approches dans la gestion et la réduction des risques. De plus, à travers les laboratoires, il initie à un ensemble doutils informatiques permettant danalyser des données climatiques et environnementales axées sur la quantification des risques.

Information : Marc-Andre.Bourgault@ggr.ulaval.ca

GGR-2405 Exil et territoires : enjeux géographiques contemporains des migrations de réfugiés

  • Professeure : Adèle Garnier
  • Formule d’enseignement : à distance (mode synchrone et asynchrone)
  • Horaire : mercredi 9 h à 11 h 50
  • Affiche du cours

Selon les données des Nations Unies, le nombre de personnes déplacées dans le monde a atteint un nouveau record en 2019, s’élevant à 79,5 millions. Ce cours a pour objectif l’introduction aux enjeux contemporains concernant les migrations de réfugiés. Les sujets abordés seront : terminologie, catégories et définitions; causes et conséquences des migrations forcées incluant les conflits armés, les crises politiques et économiques, les catastrophes environnementales et les changements climatiques; enjeux géopolitiques, sécurisation et externalisation; organismes internationaux et cadre juridique international; politiques migratoires envers les réfugiés dans les pays d’accueil; mise en camps et acteurs internationaux;  insertion et marché du travail;  genre, famille et expérience d’exil; asile et migration irrégulière, villes sanctuaires.

Information : Adele.Garnier@ggr.ulaval.ca

Cours de 2e et 3e cycles

GGR-7006 Territoires et ressources : enjeux et perspectives autochtones

  • Professeure : Caroline Desbiens
  • Formule d’enseignement : à distance synchrone
  • Horaire : Lundi, 12 h 30 à 15 h 20
  • Affiche du cours

Ce séminaire aborde les ontologies territoriales des Premiers Peuples d’Amérique telles qu’elles s’incarnent dans les mouvements contemporains de « résurgence ». Nous verrons d’abord les différents types d’accaparement des terres autochtones qui s’accumulent depuis le 19e siècle pour aborder ensuite la question de la résurgence culturelle : soit la revitalisation des sciences, savoirs et valeurs autochtones, notamment à travers le développement de nouvelles pratiques de conservation, de mise en patrimoine et de médiation culturelle. En tant que partie prenante de cette revitalisation, le développement d’expériences et infrastructures touristiques dans les communautés sera également étudié. Différentes lectures seront assignées chaque semaine et la formule pédagogique est axée sur les échanges dynamiques entre les étudiant.e.s, la professeure et divers invité.e.s. 

Information : Caroline.Desbiens@ggr.ulaval.ca