Baccalauréat en développement durable du territoire

Présentation du programme (3 ans – 90 crédits)

*Nouveau programme! Les admissions sont maintenant possibles. 

Ce baccalauréat en développement durable du territoire vous permettra de devenir un professionnel en mesure de participer, de concevoir et de mettre en oeuvre des stratégies de développement durable qui tiennent compte tout autant des aspects fondamentaux de l’aménagement du territoire que des besoins des communautés auxquelles il s’adresse. Cette formation vous amènera à comprendre les grands enjeux actuels liés à ce domaine dans une perspective globale, locale et interdisciplinaire. Vous pourrez aussi connaître les principes, les concepts et les méthodes propres aux disciplines du développement durable et du territoire (sociologie, économie, environnement, science politique, droit foncier, aménagement, géographie, foresterie, agriculture, etc.).

  • Unique au Québec.
  • Possibilité de réaliser un stage optionnel rémunéré et crédité durant l’été.
  • 6 cours intégrateurs permettant l'application concrète des connaissances.
  • Grande diversité d'expertises des professeurs des différentes sphères du développement durable.
  • Programme axé sur une pédagogie active et diversifiée faisant appel à l’approche par problème, aux études de cas et au travail en équipe.

DÉPOSEZ VOTRE DEMANDE D’ADMISSION

Consultez la description complète et officielle du baccalauréat en développement durable du territoire.

 

PROGRAMME NON CONTINGENTÉ

Vous devez être titulaire d’un DEC (ou l’équivalent). Le candidat adulte qui présente une combinaison de scolarité et d'expérience pertinente jugée équivalente aux exigences susmentionnées peut être admissible.

Consultez l'ensemble des critères d'admission par candidat.

Vous aurez la possibilité de réaliser un stage optionnel rémunéré et crédité qui vous permettra de vivre une expérience enrichissante en développement durable.

DDU-3000 Stage en développement durable

De plus, vous suivrez six cours intégrateurs qui vous permettront de mettre en application les différentes connaissances liées aux trois sphères du développement durable, soit l'environnement, l'économie et la sociologie. Par des projets et des mises en situation concrètes et pratiques, vous aurez l'occasion de réfléchir sur des enjeux actuels et sur la mise en œuvre de solutions innovantes.

  • DDU-1050 Introduction au développement durable du territoire
  • DDU-2100 Réflexion sur les enjeux actuels du développement durable
  • SOC-2160 Sociologie urbaine
  • AME-2050 Participation, action citoyenne en aménagement durable du territoire
  • DDU-3050 Projet intégrateur en développement durable du territoire I
  • DDU-3060 Projet intégrateur en développement durable du territoire II

Carrière en développement durable

 
Le professionnel ou conseiller en développement durable du territoire est en mesure de participer, de concevoir et de mettre en oeuvre des plans stratégiques de développement durable qui tiennent compte des aspects fondamentaux de l’aménagement du territoire et des besoins des communautés auxquelles il s’adresse. Il peut également aider les organisations publiques et privées à mieux comprendre et analyser les problématiques auxquelles elles sont confrontées en matière de développement durable en contribuant à l’élaboration et au déploiement d’une stratégie de développement durable.
 

Exemples de tâches

 

Aménagement du territoire et développement régional

  • Procéder à l’étude des caractéristiques du territoire dans le but d’identifier et de prioriser les enjeux de développement durable.
  • Réaliser des dossiers d’analyse pour la révision des outils de planification de l’aménagement et du développement durable du territoire.
  • Coordonner la démarche de planification territoriale dans une perspective de développement durable.
  • Assurer la réalisation du plan d’action pour mettre en valeur l’image de marque du territoire et valoriser la culture et le patrimoine local.
  • Animer des exercices de planification stratégique dans l’optique d’une démarche de développement durable.

Politiques de développement durable et réglementations

  • Effectuer un état des lieux pour actualiser la politique en développement durable, en collaboration avec toutes les fonctions corporatives concernées.
  • Proposer des politiques, des cadres de gestion, des programmes et des normes en matière de développement durable et s’assurer de leur mise en oeuvre et de leur application.
  • Assister l’équipe dans l’application des exigences et normes requises pour obtenir les certifications et identifier les orientations d’amélioration continue.
  • Assurer la veille réglementaire environnementale pour maintenir les meilleures pratiques en développement durable.
  • Collaborer à la rédaction ou à la modification des règlements et soutenir les municipalités dans la mise en oeuvre des outils réglementaires.

Gestion de projets en développement durable et supervision

  • Développer, planifier et gérer divers projets en développement durable en fonction des échéanciers et des objectifs opérationnels : recherche, sondages, visites terrain, etc.
  • Coordonner des comités de développement durable.
  • Participer à la gestion et à la recherche de financement gouvernemental ou privé pour le développement de projets en développement durable.
  • Assurer la négociation de conditions et d’ententes de financement avec les porteurs de projets.

Mise en oeuvre, coordination et concertation

  • Coordonner les activités auprès des partenaires internes dans la mise en place de pratiques de développement durable et assurer le transfert et le soutien à l’exploitation.
  • Effectuer diverses études d’impact sur l’environnement, proposer des mesures d’amélioration et voir à leur implantation.
  • Soutenir, sensibiliser et mobiliser les membres de l’organisation à la mise en place du plan d’action en développement durable.
  • Veiller à la collaboration entre les différents secteurs de l’organisation et partenaires externes.
  • Développer des outils facilitant l’implantation de projets de développement durable comme des guides, des fiches ou des grilles d’analyse.

Communication, sensibilisation et transfert de connaissances

  • Élaborer des programmes, des stratégies et des plans de communications visant à promouvoir le développement durable et s’assurer de leur mise en oeuvre et de la mesure de leur performance.
  • Rédiger des documents scientifiques et de vulgarisation en développement durable.
  • Organiser et coordonner des activités d’éducation, de sensibilisation et de formation en développement durable adaptées aux divers publics cibles.
  • Assurer une bonne communication et collaboration avec les personnes ressources.
  • Assurer les échanges et le partage d’information en matière de développement durable avec d’autres partenaires et organisations.

Service-conseil en développement durable

  • Conseiller et accompagner les personnes, entreprises et organismes du territoire en matière de développement durable et émettre des recommandations.
  • Évaluer la pertinence, le potentiel et les conditions de réussite de projets de développement durable.
  • Interpeller les intervenants du milieu sur des pratiques existantes qui ont un impact significatif sur le développement durable.
  • Animer des rencontres ou offrir un support professionnel et technique sur les questions touchant le développement durable, les milieux de vie et les changements climatiques.

Compétences et qualités recherchés

  • Autonomie
  • Excellente maîtrise du français parlé et écrit
  • Esprit de collaboration
  • Bilinguisme anglais-français (un atout)
  • Bonne capacité d’analyse et de synthèse
  • Habileté à communiquer
  • Sens de l’organisation
  • Habileté en rédaction
  • Aptitudes en planification et gestion de projet

Exemples de titres d'emploi

  • Conseiller en développement durable
  • Chargé de projets en développement durable
  • Agent de développement durable
  • Agent de planification, de programmation et de recherche en développement durable
  • Coordonnateur au développement durable
  • Officier en développement durable
  • Professionnel de recherche en développement durable

Employeurs potentiels

  • Milieux municipaux
  • Municipalités régionales de comté (MRC)
  • Milieux gouvernementaux
  • Firmes de consultants
  • Organismes environnementaux
  • Entreprises privées
  • Milieux de la recherche
  • Établissements d’enseignement
  • Sociétés de transport

Perspectives d'emploi

De nombreuses organisations publiques et privées sont actuellement engagées dans des démarches de développement durable, en particulier les organisations de grande taille. Les démarches de développement durable menées par les organisations se traduisent généralement par une demande de travailleurs qualifiés en la matière, tout particulièrement du côté des organisations publiques. La Loi sur le développement durable (2006) et la Loi fédérale sur le développement durable (2008) exigeront incessamment de l’administration publique une connaissance approfondie des principes du développement durable (Boivin M., Berthold E., Tanguay G.). Le secteur privé manifeste également une demande de plus en plus grande pour une main-d’œuvre compétente formée aux principes du développement durable : qu’il s’agisse des aspects législatifs, de la connaissance et de l’application de concepts et de méthodes comme l’analyse du cycle de vie des produits (ACV), des habitudes de gestion et des opérations à l’origine des rejets de contaminants ou encore des processus de la planification stratégique dans un contexte de développement durable (Rolland, S., 2012).

Gabrielle Lalande, conseillère en développement durable, MRC de Deux-Montagnes

 
En tant que conseillère en développement durable au sein d’une MRC, je travaille en étroite collaboration avec l’équipe d’aménagement du territoire. Je m’assure qu’à travers chacun des chapitres du schéma d’aménagement, la notion de durabilité soit respectée. Nous avons, par exemple, ajusté les règlements relatifs à la protection des arbres et des boisés afin de mieux atteindre les seuils critiques pour la biodiversité. Veiller au respect du libre écoulement des eaux dans les ruisseaux fait également partie de mes tâches variées. En collaboration avec l’UPA locale, nous établissons un protocole pour l’entretien des cours d’eau et sensibilisons les producteurs agricoles à l’importance de préserver les bandes riveraines pour le maintien d’une bonne productivité de leurs terres et la diminution de l’érosion des sols, ce qui limite la sédimentation des cours d’eau. Comme nous sommes en banlieue de Montréal et qu’une grande proportion de notre population doit s’y déplacer pour travailler, des efforts supplémentaires sont à faire pour favoriser le transport actif et collectif. Heureusement, nous sommes desservis par le train de banlieue et, bientôt, par le Réseau express métropolitain, ce qui facilite les déplacements. Ces éléments feront partie d’un éventuel plan de développement durable du territoire que j’aurai à élaborer une fois que notre schéma d’aménagement révisé sera terminé. »
Admission

PROGRAMME NON CONTINGENTÉ

Vous devez être titulaire d’un DEC (ou l’équivalent). Le candidat adulte qui présente une combinaison de scolarité et d'expérience pertinente jugée équivalente aux exigences susmentionnées peut être admissible.

Consultez l'ensemble des critères d'admission par candidat.

Cours
Formation pratique

Vous aurez la possibilité de réaliser un stage optionnel rémunéré et crédité qui vous permettra de vivre une expérience enrichissante en développement durable.

DDU-3000 Stage en développement durable

De plus, vous suivrez six cours intégrateurs qui vous permettront de mettre en application les différentes connaissances liées aux trois sphères du développement durable, soit l'environnement, l'économie et la sociologie. Par des projets et des mises en situation concrètes et pratiques, vous aurez l'occasion de réfléchir sur des enjeux actuels et sur la mise en œuvre de solutions innovantes.

  • DDU-1050 Introduction au développement durable du territoire
  • DDU-2100 Réflexion sur les enjeux actuels du développement durable
  • SOC-2160 Sociologie urbaine
  • AME-2050 Participation, action citoyenne en aménagement durable du territoire
  • DDU-3050 Projet intégrateur en développement durable du territoire I
  • DDU-3060 Projet intégrateur en développement durable du territoire II
Carrière

Carrière en développement durable

 
Le professionnel ou conseiller en développement durable du territoire est en mesure de participer, de concevoir et de mettre en oeuvre des plans stratégiques de développement durable qui tiennent compte des aspects fondamentaux de l’aménagement du territoire et des besoins des communautés auxquelles il s’adresse. Il peut également aider les organisations publiques et privées à mieux comprendre et analyser les problématiques auxquelles elles sont confrontées en matière de développement durable en contribuant à l’élaboration et au déploiement d’une stratégie de développement durable.
 

Exemples de tâches

 

Aménagement du territoire et développement régional

  • Procéder à l’étude des caractéristiques du territoire dans le but d’identifier et de prioriser les enjeux de développement durable.
  • Réaliser des dossiers d’analyse pour la révision des outils de planification de l’aménagement et du développement durable du territoire.
  • Coordonner la démarche de planification territoriale dans une perspective de développement durable.
  • Assurer la réalisation du plan d’action pour mettre en valeur l’image de marque du territoire et valoriser la culture et le patrimoine local.
  • Animer des exercices de planification stratégique dans l’optique d’une démarche de développement durable.

Politiques de développement durable et réglementations

  • Effectuer un état des lieux pour actualiser la politique en développement durable, en collaboration avec toutes les fonctions corporatives concernées.
  • Proposer des politiques, des cadres de gestion, des programmes et des normes en matière de développement durable et s’assurer de leur mise en oeuvre et de leur application.
  • Assister l’équipe dans l’application des exigences et normes requises pour obtenir les certifications et identifier les orientations d’amélioration continue.
  • Assurer la veille réglementaire environnementale pour maintenir les meilleures pratiques en développement durable.
  • Collaborer à la rédaction ou à la modification des règlements et soutenir les municipalités dans la mise en oeuvre des outils réglementaires.

Gestion de projets en développement durable et supervision

  • Développer, planifier et gérer divers projets en développement durable en fonction des échéanciers et des objectifs opérationnels : recherche, sondages, visites terrain, etc.
  • Coordonner des comités de développement durable.
  • Participer à la gestion et à la recherche de financement gouvernemental ou privé pour le développement de projets en développement durable.
  • Assurer la négociation de conditions et d’ententes de financement avec les porteurs de projets.

Mise en oeuvre, coordination et concertation

  • Coordonner les activités auprès des partenaires internes dans la mise en place de pratiques de développement durable et assurer le transfert et le soutien à l’exploitation.
  • Effectuer diverses études d’impact sur l’environnement, proposer des mesures d’amélioration et voir à leur implantation.
  • Soutenir, sensibiliser et mobiliser les membres de l’organisation à la mise en place du plan d’action en développement durable.
  • Veiller à la collaboration entre les différents secteurs de l’organisation et partenaires externes.
  • Développer des outils facilitant l’implantation de projets de développement durable comme des guides, des fiches ou des grilles d’analyse.

Communication, sensibilisation et transfert de connaissances

  • Élaborer des programmes, des stratégies et des plans de communications visant à promouvoir le développement durable et s’assurer de leur mise en oeuvre et de la mesure de leur performance.
  • Rédiger des documents scientifiques et de vulgarisation en développement durable.
  • Organiser et coordonner des activités d’éducation, de sensibilisation et de formation en développement durable adaptées aux divers publics cibles.
  • Assurer une bonne communication et collaboration avec les personnes ressources.
  • Assurer les échanges et le partage d’information en matière de développement durable avec d’autres partenaires et organisations.

Service-conseil en développement durable

  • Conseiller et accompagner les personnes, entreprises et organismes du territoire en matière de développement durable et émettre des recommandations.
  • Évaluer la pertinence, le potentiel et les conditions de réussite de projets de développement durable.
  • Interpeller les intervenants du milieu sur des pratiques existantes qui ont un impact significatif sur le développement durable.
  • Animer des rencontres ou offrir un support professionnel et technique sur les questions touchant le développement durable, les milieux de vie et les changements climatiques.

Compétences et qualités recherchés

  • Autonomie
  • Excellente maîtrise du français parlé et écrit
  • Esprit de collaboration
  • Bilinguisme anglais-français (un atout)
  • Bonne capacité d’analyse et de synthèse
  • Habileté à communiquer
  • Sens de l’organisation
  • Habileté en rédaction
  • Aptitudes en planification et gestion de projet

Exemples de titres d'emploi

  • Conseiller en développement durable
  • Chargé de projets en développement durable
  • Agent de développement durable
  • Agent de planification, de programmation et de recherche en développement durable
  • Coordonnateur au développement durable
  • Officier en développement durable
  • Professionnel de recherche en développement durable

Employeurs potentiels

  • Milieux municipaux
  • Municipalités régionales de comté (MRC)
  • Milieux gouvernementaux
  • Firmes de consultants
  • Organismes environnementaux
  • Entreprises privées
  • Milieux de la recherche
  • Établissements d’enseignement
  • Sociétés de transport

Perspectives d'emploi

De nombreuses organisations publiques et privées sont actuellement engagées dans des démarches de développement durable, en particulier les organisations de grande taille. Les démarches de développement durable menées par les organisations se traduisent généralement par une demande de travailleurs qualifiés en la matière, tout particulièrement du côté des organisations publiques. La Loi sur le développement durable (2006) et la Loi fédérale sur le développement durable (2008) exigeront incessamment de l’administration publique une connaissance approfondie des principes du développement durable (Boivin M., Berthold E., Tanguay G.). Le secteur privé manifeste également une demande de plus en plus grande pour une main-d’œuvre compétente formée aux principes du développement durable : qu’il s’agisse des aspects législatifs, de la connaissance et de l’application de concepts et de méthodes comme l’analyse du cycle de vie des produits (ACV), des habitudes de gestion et des opérations à l’origine des rejets de contaminants ou encore des processus de la planification stratégique dans un contexte de développement durable (Rolland, S., 2012).

Témoignage

Gabrielle Lalande, conseillère en développement durable, MRC de Deux-Montagnes

 
En tant que conseillère en développement durable au sein d’une MRC, je travaille en étroite collaboration avec l’équipe d’aménagement du territoire. Je m’assure qu’à travers chacun des chapitres du schéma d’aménagement, la notion de durabilité soit respectée. Nous avons, par exemple, ajusté les règlements relatifs à la protection des arbres et des boisés afin de mieux atteindre les seuils critiques pour la biodiversité. Veiller au respect du libre écoulement des eaux dans les ruisseaux fait également partie de mes tâches variées. En collaboration avec l’UPA locale, nous établissons un protocole pour l’entretien des cours d’eau et sensibilisons les producteurs agricoles à l’importance de préserver les bandes riveraines pour le maintien d’une bonne productivité de leurs terres et la diminution de l’érosion des sols, ce qui limite la sédimentation des cours d’eau. Comme nous sommes en banlieue de Montréal et qu’une grande proportion de notre population doit s’y déplacer pour travailler, des efforts supplémentaires sont à faire pour favoriser le transport actif et collectif. Heureusement, nous sommes desservis par le train de banlieue et, bientôt, par le Réseau express métropolitain, ce qui facilite les déplacements. Ces éléments feront partie d’un éventuel plan de développement durable du territoire que j’aurai à élaborer une fois que notre schéma d’aménagement révisé sera terminé. »
 

Pour information générale

Véronique Audet
Responsable de promotion et d'information sur les études

Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique
Pavillon Abitibi-Price, Local 1250-F
1-418 656-7776
1-877 606-1122 poste 407776
info@ffgg.ulaval.ca