Photo

PEQ: des experts de l'Université Laval se prononcent pour le statu quo

19 novembre 2019

Dans un effort conjoint tout juste publié, Charles Fleury, Danièle Bélanger et Aline Lechaume, respectivement professeurs aux départements de sociologie, de géographie et des relations industrielles de l’UL, concluent que le statu quo s’avère la meilleure avenue à suivre pour le ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, Simon Jolin-Barrette. 

Cette note de recherche publiée recemment par les trois chercheurs documentent la performance économique des immigrantes et immigrants admis.es au Québec dans le cadre du PEQ entre 2010 et 2012. Basée sur les données de la Banque de données longitudinale sur les immigrants (BDIM) de Statistique Canada, l'analyse présente des statistiques de revenu et de taux d'emploi de ces immigrant.es en 2016, soit de 4 à 6 ans suivant leur admission au PEQ. Les résultats indiquent que les immigrant.es admis.es au PEQ entre 2010 et 2012 performent mieux que la moyenne québécoise sur le plan économique.

Un autre argument - et de taille - pour soutenir la continuité du PEQ, les auteur.es concluent en effet que le PEQ fonctionne parfaitement en état, et que le gouvernement caquiste devrait s'assurer de consulter les études et expert.es en science sociale avant d'envisager d'autres modifications au programme.

Consultez l'article publié à la une du quotidien Le Soleil, édition du 19 novembre 2019.

Photo
Retourner à la liste d'actualités