Photo

Une diplômée de géographie développe son entreprise

03 mai 2016

Madame Pelletier, diplômée du département de géographie, détient un baccalauréat en géographie physique et environnementale et une maîtrise en géomorphologie. Son parcours professionnel l’a notamment amenée à travailler au Yukon afin d’entreprendre des études sur la détérioration du pergélisol (partie d’un sol gelé en permanence) pour le compte du Centre d’études nordiques (CEN).

C’est avec une grande fierté dans le regard que Madame Pelletier, présidente et directrice de l’entreprise Génidrone et citoyenne du Lac-Beauport, parle du potentiel de l’acquisition d’imageries aériennes et de vidéos par l’utilisation de drones. Elle souhaite faire découvrir à la population cet univers. Selon elle, « les gens ne sont pas encore conscients de tout le potentiel que cette technologie peut offrir ! »

C’est à ce moment que l’idée de combiner ses compétences en science à la technologie des drones a germé dans son esprit. Ses recherches exhaustives lui permirent donc de générer une méthodologie et un modèle d’élévation permettant de dresser un portrait aérien des affaissements dans le pergélisol.

La directrice de Génidrone a ensuite suivi une formation de pilotage professionnelle au Centre québécois de formation en aéronautique de Chicoutimi (CQFA). Elle se perfectionne d’ailleurs toujours grâce aux nouvelles formations régulièrement offertes par ce centre.

Services diversifiés

L’entreprise Génidrone offre de multiples services aux citoyens de la Capitale-Nationale mais également dans les MRC et les municipalités environnantes. Ceux-ci s’adressent autant aux particuliers qu’aux entreprises.

Acquisitions, cartographie, traitement géomatique, inspection et surveillance de sites ou de bâtiments et production visuelle sont tous des services offerts par Génidrone, par le biais de trois drones professionnels équipés de capteurs et de caméras très précises. Toutes les données recueillies peuvent finalement être analysées et traitées par l’équipe d’experts de Génidrone. Ceux-ci possèdent tous un créneau d’expertise personnel.

Parmi ses associés et collègues figurent Vincent Ricard, son conjoint, ingénieur forestier de formation, et André Verville, un spécialiste en géomatique détenant plus de trente ans d’expérience en arpentage et photogrammétrie.

Le slogan de Génidrone « Au-delà du perceptible » définit très bien la mission de l’entreprise. En effet, la détection de fuite de chaleur d’un bâtiment par le recours à une caméra thermique fixée à un drone, le calcul volumétrique de la quantité de matière retirée annuellement d’une carrière de pierre, ou l’évaluation de la santé d’une forêt par le biais d’une caméra spectrale, ne sont que quelques exemples concrets du potentiel d’action méconnu des drones.

Selon madame Pelletier, l’imagerie par drone se démarque sensiblement par rapport à la photographie aérienne par avion « parce qu’elle offre une résolution jusqu’à cinq fois supérieure à celle-ci, à un prix beaucoup plus abordable ».

Vision

Maude Pelletier qui a fondé Génidrone le 28 février 2016, « un véritable cadeau pour la journée de sa fête », voit déjà loin pour son entreprise. En effet, elle souhaite notamment agrandir son équipe d’experts, acquérir de nouveaux drones et développer sa clientèle.

Questionnée à savoir quelles sont les qualités qui vont lui permettre de réussir en affaires, Maude Pelletier répond rapidement « la confiance en soi, la recherche et l’audace ! ».

L'Écho du Lac,  le 
Auteur : Édouard Dufour
PHOTO : Maude Pelletier, fondatrice de Génidrone, tenant un drone pouvant voler à une vitesse de 80 km à l’heure. Photographe : Édouard Dufour

Photo
Retourner à la liste d'actualités