Photo

À l'ère de la micro-géoarchéologie

05 mai 2016

Un tout nouveau laboratoire vient renforcer l'infrastructure institutionnelle de recherche en archéologie. Yann Foury est inscrit à la maîtrise en sciences géographiques. Son mémoire porte sur un site archéologique du 18e siècle situé sur Dog Island, au Labrador. Le chantier est placé sous la responsabilité de Najat Bhiry, professeure au Département de géographie et directrice du Centre d'études nordiques (CEN). «Avec la professeure Bhiry, j'étudie les sols des dépotoirs de l'époque, explique l'étudiant. On a des dépôts successifs de déchets, comme des ossements ou des dents d'animaux, des matières végétales, des bouts de bois ou du sable. Tout est entremêlé.»
 
 
Photo: Yann Foury
L'observation, au microscope optique polarisant, de lames minces d'échantillons de sols prélevés sur le site de Dog Island, révèle des images d'une grande beauté grossies des dizaines de fois, qu'il s'agisse de grains de sable, de morceaux de bois ou d'aiguilles de conifères. À gauche, une racine, à droite, du bois à moitié brûlé.
 
 
 
Photo
Retourner à la liste d'actualités