Photo

Les frontières de l’Arctique, source de conflits futurs?

17 mai 2016

Ce texte de Frédéric Lasserre, publié dans le journal Le Devoir du lundi 16 mai 2016, est en lien avec le dernier rendez-vous de la saison du « Devoir de débattre », coorganisé par Le Devoir, la Conférence des Juristes de l’État et les Musées de la civilisation. Le sujet du débat du mercredi 11 mai portait sur le thème de ce texte. 


Avec les impacts majeurs des changements climatiques, l’Arctique est redevenu un sujet d’actualité sur la scène politique canadienne. La fonte des glaces, en ouvrant possiblement l’accès à des routes maritimes stratégiques et à des ressources jusqu’ici peu exploitées, bouleversait un équilibre politique en fait largement hérité de la guerre froide.

Les changements climatiques, en rendant possibles (mais non pas inévitables) une exploitation accrue des ressources et un trafic maritime en expansion, ont contribué, avec l’augmentation spectaculaire des cours des matières premières jusqu’en 2014, à propulser l’Arctique dans la logique commerciale de la mondialisation. Ces enjeux économiques et stratégiques soulignaient l’importance de la définition des frontières dans la région : les différends opposant les États arctiques ont souvent été interprétés comme de potentielles bombes à retardement compte tenu de l’ampleur annoncée des réserves de ressources de la région et de l’importance stratégique prêtée aux routes arctiques.

Lire la suite de cet article Journal Le Devoir du lundi 16 mai 2016

PHOTO : Frédéric Lasserre, 2006.
 
Photo
Retourner à la liste d'actualités