Événements

Séminaire de maîtrise de Patricia Beauregard

03 août 2017 9 h

Lieu : salle 1324 du pavillon Gene-H.-Kruger

 

 Sujet : Dynamique du bouleau gris (Betula populifolia) dans les tourbières ombrotrophes de la Montérégie (Québec)

 

Dans le sud du Québec, les milieux humides ont été grandement perturbés, particulièrement au cours des 100 dernières années. L’une des conséquences de ces perturbations est l’installation d’espèces habituellement peu présentes dans ces écosystèmes, comme le bouleau gris (Betula populifolia), une espèce pionnière opportuniste. Ce projet avait pour objectifs de documenter les époques de son installation au sein des tourbières ombrotrophes de la Montérégie et d’examiner les facteurs ayant favorisé cet établissement. Les hypothèses posées sont que la présence du bouleau gris dans les tourbières est un phénomène récent (XXe siècle), et qu’elle est étroitement associée aux activités anthropiques ayant lieu en périphérie des tourbières, notamment l’agriculture. Afin de répondre aux objectifs et de vérifier les hypothèses émises, quatre types d’analyse ont été effectuées pour dix tourbières : i) des analyses dendro-chronologiques pour identifier les périodes d’établissement du bouleau; ii) des analyses macrofossiles de surface afin de reconstituer l’histoire botanique récente des tourbières; iii) des analyses des photographies aériennes afin de reconstituer la dynamique spatio-temporelle du boisement et celle de l’utilisation des terres en périphérie; et iv) l’analyse des données météorologiques pour déterminer si le climat avait pu favoriser l’installation du bouleau gris. Il a été démontré que la colonisation des tourbières par le bouleau gris est récente, les individus s’étant majoritairement installés il y a moins de 50 ans. Elle fait suite dans la plupart des cas à un incendie comme le montre la présence de charbon de bois précédent les macrorestes de bouleaux dans les monolithes de tourbe. Elle semble aussi liée à l’accroissement des activités humaines en périphérie des tourbières qui ont sans doute favorisé l’assèchement des dépôts et l’établissement des semis d’arbres. Enfin, il est difficile d’établir une relation avec les précipitations estivales car celles-ci étaient plus abondantes lors des périodes d’établissement.

Directeur : M. Martin Lavoie (Professeur, Université Laval)
Codirectrice : Mme Stéphanie Pellerin (Professeure associée, Université de Montréal)
Examinatrice : Mme Monique Poulin (Professeure, Département de phytologie, Université Laval)

 

 

 

Informations supplémentaires :

    

Photo

Visite forestière guidée au parc Chauveau

12 août 2017 au 31 juillet 2017

Lieu : Parc Chauveau

L’Association forestière des deux rives (AF2R) vous invite à participer à une visite forestière guidée au parc Chauveau le 12 août 2017 dans le cadre de L’Aventure forêt et bois, des circuits guidés à saveur forestière.

Quand?  Samedi 12 août 2017 de 9h à 12h

Où?  Parc Chauveau 

Qui?  Adultes et enfants de 12 ans et plus

Combien?  Adultes 5$ - Membres AF2R et enfants (12 ans et plus) Gratuit

Comment?  Vous devez vous rendre au parc Chauveau par vos propres moyens. L’autobus 804 du RTC se rend à 2 min à pied. Un stationnement est aussi disponible au Centre communautaire Michel-Labadie (3705, avenue Chauveau, Québec, QC G2C 1A3). À partir de cet endroit, il y aura des indications pour que vous puissiez vous diriger dans les sentiers vers le lieu de l'activité.

Quoi?  Dans le cadre du Bioblitz Québec 2017 organisé par l'Organisme des bassins versants de la Capitale (OBV de la Capitale), l'AF2R vous invite à venir visiter le parc Chauveau en compagnie d’un guide professionnel. Vous aurez l’occasion de découvrir l’écologie forestière du parc, de vous familiariser avec les outils et les techniques d'identification et de mesure des arbres à des fins d'inventaire et d’en apprendre davantage sur la gestion et l’aménagement des forêts.

  • Un bioblitz est une étude réalisée à un endroit précis pendant une courte période de temps afin de dénombrer et identifier les espèces animales et végétales.
  • Le parc Chauveau est situé aux abords de la rivière St-Charles dans l'arrondissement des Rivières. Avec une superficie de 120 hectares, c'est le plus grand parc de la Ville de Québec. 


INSCRIPTION OBLIGATOIRE
Pour vous inscrire, vous n'avez qu'à remplir le formulaire d'inscription en ligne (un formulaire par participant) au plus tard le mercredi 9 août 2017.


Formulaire d'inscription en ligne >

En savoir plus sur le bioblitz de l'OBV de la Capitale >

Profiter d'un tarif réduit à tous nos événements et aventures en devenant membre >

Obtenir plus d'information sur le projet L'Aventure forêt et bois et les visites à venir >


À propos de L'Aventure forêt et bois
Ce projet de l'AF2R consiste à offrir des circuits guidés à saveur forestière, touchant à tous les domaines de la forêt et du bois, pour le grand public et les élèves du secondaire. Les visites visent notamment à promouvoir l'importance de la forêt et de son industrie en sensibilisant les participants aux aspects sociaux, environnementaux et économiques de la forêt et aux secteurs d’activités qui lui sont associés.

 
Source et information : 
Véronique Gravel
Chargée de projets en foresterie urbaine et éducation
Association forestière des deux rives (AF2R)
T : 418 522-0006 poste 3026
animation@af2r.org - www.af2r.org

Ce projet est rendu possible entre autres grâce à une contribution accordée en vertu du Programme d'aménagement durable des forêts du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs dans la région de la Capitale-Nationale.
 

 

Informations supplémentaires :

  

Activité de la forêt à l'assiette : truite mouchetée

26 août 2017 7 h 45 au 07 août 2017

La Forêt Montmorency vous propose une activité alliant le plein air et l’apprentissage! Rencontrez notre passionné(e) de la pêche à votre arrivée pour ensuite partir sur le territoire pour une matinée de pêche en rivière. Au retour, après un repas copieux à saveur boréale, profitez-en pour parfaire vos connaissances sur la truite mouchetée et participez à un court atelier présentant les rudiments de base et les trucs du pro pour apprêter et cuisiner vos poissons à la maison!

Période : 26 août 2017
Heure : Accueil à 7 h 45. L’activité débute à 8 h et se termine en fin d’après-midi. Svp vous présenter au plus tard 7 h 45.

Nombre de personnes: Maximum 10 (minimum de 6 personnes pour tenir l’activité)
Restriction : Activité (12 ans et +) et pour les personnes pouvant être à l’aise à circuler un forêt et aux abords des rivières.

L’ACTIVITÉ COMPREND:
Accueil par notre passionné(e) de la pêche, notions de base pour l’utilisation de la canne Tenkara. Accès au territoire avec votre propre véhicule pour vous rendre à votre site de pêche. Les sites de pêche le long de la Rivière Montmorency vous permettent de pêcher à partir du bord de la rivière ou sur les roches, selon le cas.
Diner à saveur boréale 
Présentation sur la truite et court atelier instructif (comment nettoyer son poisson et faire des filets
Droit d’entrée de pêche en rivière pour la journée (quota 15 truites)
Utilisation d’une canne Tenkara (2 mouches fournies)
Veste de flottaison

À PRÉVOIR:
Chapeau ou casquette/lunettes protectrices ou de soleil, chasse-moustiques.
Imperméable (vêtements appropriés selon la météo), souliers de sport usagés ou bottes de pêche
Une glacière ou contenant isolé pour rapporter vos prises
Bâton de marche au besoin
Bouteille d’eau et collation pour votre matinée de pêche
Achat de mouches supplémentaires sur place suggéré (p)
Permis de pêche obligatoire (non disponible à la Forêt Montmorency)
Le matériel (sauf la canne à pêche) et les vêtements imperméables de pêche (cuissardes, bottes, bottes-pantalons) ne sont pas fournis. n à la Forêt.

Informations supplémentaires :

  

La mésologie, un autre paradigme pour l’anthropocène ?

30 août 2017 au 06 septembre 2017

Lieu : Cerisy-la-Salle, France

Colloque international, Cerisy-la-Salle, 30 août – 6 septembre 2017

L’anthroprocène met en cause le paradigme qui a guidé la modernité. C’est l’occasion d’en définir un autre. L’objet de ce colloque n’est pas de revenir sur l’anthropocène ; c’est de proposer, avec la mésologie, la définition d’un autre paradigme que celui de la modernité. La mésologie se caractérise d’abord par une rupture radicale avec le dualisme mécaniciste. Pour la mésologie en effet, l’être humain n’est pas seul à être un sujet ; tous les vivants le sont à des degrés divers. L’environnement n’est donc pas une mécanique objectale, c’est l’interrelation complexe des mondes propres à tous ces sujets, pour chacun desquels la réalité n’est jamais un donné universel, mais un milieu singulier, lequel ne cesse de se construire corrélativement à ces sujets eux-mêmes. Le colloque sondera les perspectives ouvertes par ce paradigme, de la philosophie des sciences à l’aménagement humain de la Terre.

Informations supplémentaires :

Co-directeurs du colloque

Marie AUGENDRE (géographe, maître de conférences à l’Université Lyon 2, membre du laboratoire EVS - UMR 5600) ; Jean-Pierre LLORED (professeur agrégé de chimie, docteur en philosophie, chercheur invité au Linacre College, Oxford, chercheur associé au laboratoire Sphere, Université Paris Diderot) ; Yann NUSSAUME (architecte, professeur en villes et territoire à l'ENSA de Paris-La Villette, directeur de l’équipe AMP UMR LAVUE 7218 CNRS/MCC).

Comité scientifique

Le comité scientifique sera composé des membres du Comité mésologique et des personnalités suivantes :

  • Augustin Berque, géographe, directeur d’études retraité de l’EHESS
  • Michel Bitbol, philosophe, directeur de recherche au CNRS, Archives Husserl, École Normale Supérieure d’Ulm
  • Jean-François Coulais, géographe, maître-assistant à l’ENSA de Versailles
  • Didier Debaise, philosophe, chercheur qualifié FNRS, Université libre de Bruxelles
  • Rom Harré, philosophe, professeur de l’Université Georgetown
  • Catherine Larrère, philosophe, professeure émérite de l’Université Paris 1 Panthéon –Sorbonne
  • Isabelle Lefort, géographe, professeure à l’Université Lyon 2, membre du laboratoire EVS - UMR 5600
  • Dominique Lestel, philosophe, éthologue, maître de conférence à l’Ecole Normale Supérieure d’Ulm, Archives Husserl
  • Philippe Madec, architecte, professeur à l’ENSA de Bretagne
  • Philippe Pelletier, géographe, professeur à l’Université Lyon 2, membre du laboratoire EVS - UMR 5600
  • Jean-Jacques Terrin, architecte, professeur émérite de l’ENSA de Versailles
  • Jean-Paul Thibaud, sociologue, directeur de recherche CNRS
  • Benoît Timmermans, philosophe, maître de recherches FNRS, Université libre de Bruxelles

Appel à communications