Agent(e) de communication sur les risques côtiers et l’adaptation aux changements climatiques

Employeur : Université du Québec à Rimouski
Zone géographique : Rimouski
Date de parution : 22 août 2017

Mise en contexte

Les changements globaux entraînent des modifications aux zones côtières et augmentent la vulnérabilité des populations côtières aux aléas d’érosion et de submersion à l’échelle mondiale. L’accélération de la hausse du niveau marin mondial est sans doute l’une des plus importantes conséquences des changements climatiques à l’échelle planétaire. Le risque de submersion deviendra l’aléa qui aura le plus d’impacts sur les communautés côtières au cours du prochain siècle. Ces changements entraînent de nombreux impacts sociaux, entre autres : détérioration de la qualité de vie des résidents côtiers, stress chronique, détérioration de la santé mentale et physique, modifications dans les activités traditionnelles et commerciales, croissance des conflits d’usage et perte de vies humaines. Ces constats ont amené les gouvernements et les grandes organisations mondiales à investir dans le développement de méthodes d’évaluation des risques côtiers et à mettre en branle des stratégies d’adaptation et à trouver des solutions durables.

La chaire de recherche en géoscience côtière bénéficie de l’infrastructure du Laboratoire de dynamique et de gestion intégrée des zones côtières à l’Université du Québec à Rimouski (http://dgizc.uqar.ca/). Son programme de recherche vise à développer et à fournir les connaissances et les outils nécessaires pour développer des solutions novatrices qui sont adaptées aux contextes locaux tant sur le plan de la dynamique côtière, des aspects sociaux, économiques et culturels qu’environnementaux. Son programme s’articule autour de trois axes de recherche : 1) modéliser les aléas côtiers dans un contexte de changements climatiques ; 2) quantifier la vulnérabilité et la résilience de la zone côtière aux aléas côtiers (communautés, infrastructures, écosystèmes) dans un contexte de changements climatiques pour renforcer les capacités d’adaptation à l’échelle régionale ; 3) développer et expérimenter des solutions adaptées aux différents contextes locaux et régionaux du Québec maritime pour réduire les risques côtiers actuels et futurs.

Sommaire de la fonction

Les acteurs locaux et régionaux de l’Est du Québec ont indiqué la nécessité de développer des outils diversifiés de vulgarisation scientifique sur les aléas côtiers et l’adaptation aux changements climatiques et de communication des risques côtiers. La personne fera partie d’une équipe de chercheurs multidisciplinaires incluant des étudiants gradués et des agents de recherche. Elle devra effectuer les tâches suivantes:

  • Développer des outils de vulgarisation scientifiques en collaboration avec l’équipe de chercheurs et les partenaires régionaux.
  • Mandater des partenaires pour la réalisation de certains outils.
  • Coordonner le bulletin d’information Résilience côtière.
  • Contribuer à l’intégration des données sur la plate-forme web et coordonner les nouvelles de la plate- forme web en veillant à la qualité des informations à intégrer.
  • Assurer la liaison avec les médias et les partenaires.
  • Développer et mettre en œuvre les stratégies de diffusion des résultats, notamment sur les réseaux sociaux, du Laboratoire de dynamique et de gestion intégrée des zones côtières et de la Chaire de recherche en géoscience côtière.
  • Participer à la réalisation du plan de communication et sa mise en œuvre.
  • Préparer et participer à des ateliers avec les acteurs locaux et régionaux.

Exigences

  • Détenir un diplôme de baccalauréat en communication ou langue française ou journaliste ou un diplôme de baccalauréat en géographie ou géoscience ou biologie ou une discipline pertinente et un diplôme de deuxième cycle universitaire en communication ou journaliste ou dans une discipline appropriée.
  • Posséder au moins 3 années d’expérience pertinente dans un poste similaire.
  • Avoir une parfaite maîtrise de la langue française (parlée et écrite).
  • Expérience en vulgarisation scientifique et transfert de connaissances.
  • Expérience dans le développement de plan de communication.
  • Posséder des aptitudes au travail d’équipe.
  • Avoir des connaissances sur les plateformes web et réseaux sociaux est un atout.
  • Avoir des habiletés en communication orale et écrite.
  • Posséder des connaissances sur le milieu maritime est un atout.

Traitement

  • Échelle salariale se situant entre 26,60$ et 31,05$ de l’heure selon les qualifications et l’expérience.
  • Horaire de travail de 35 heures par semaine.
  • Date prévue d’entrée en fonction : septembre 2017.
  • Poste sous octroi de subvention d’une durée de deux ans. Le premier contrat sera jusqu’en décembre 2017 et renouvelé selon l’évaluation du candidat.
  • Lieu d’affectation : Université du Québec à Rimouski, Campus de Rimouski.

TOUTE CANDIDATURE SERA TRAITÉE CONFIDENTIELLEMENT.

Les personnes intéressées à ce poste sont priées de soumettre leur candidature uniquement par courriel à l’adresse suivante : pascal_bernatchez@uqar.ca.

Ce courriel doit être reçu au plus tard le 1er septembre 2017 à 16h00 et doit comprendre :

  • Une lettre de présentation d’un maximum de 2 pages signée par le candidat ou la candidate expliquant les raisons qui motivent à postuler sur ce poste et décrivant ses forces et ses aptitudes à remplir les fonctions.
  • Un curriculum vitae contenant toute l’information pertinente à l’évaluation de la candidature.
  • Le nom et coordonnées complètes de deux références.
  • Un relevé de notes du baccalauréat et du 2e cycle (si applicable).
  •  La candidature doit constituer un seul document en format PDF.

Les dossiers incomplets seront déclarés non admissibles.

Nous communiquerons uniquement avec les personnes retenues pour une entrevue.

Fichier pdf de l'offre d'emploi (373 ko)